Entretien avec un cabinet de recrutement | Version imprimable |  Suggérer par mail

 

Les cabinets de recrutement sont les grands manitous de la sélection de candidats. Fins psychologues, leurs consultants excellent dans l’art de l’entretien. Cinq conseils pour faire bonne impression lors de votre première rencontre.

Un recrutement sous garantie

La mission d’un cabinet de recrutement est de trouver et de sélectionner des candidats pour le compte d’une entreprise. Vous aurez donc à passer au moins un entretien préalable avec un consultant du cabinet avant de rencontrer le client, c’est-à-dire votre employeur potentiel.

« Le recruteur n’est pas là pour mettre des bâtons dans les roues des candidats mais bien pour trouver la perle rare », souligne Eric Hauptmann, responsable du cabinet de recrutement Solution RH. Car un cabinet a une obligation de garantie vis-à-vis de son client. En cas d’échec, il devra recommencer la mission sans honoraires. D’où sa minutie et sa prudence !

1. Soyez réactif

Un cabinet de recrutement vous a laissé un message pour vous proposer un entretien. Peu pressé, vous le rappelez tranquillement cinq jours après. Voilà de quoi anéantir toutes vos chances ! Et n’aggravez pas votre cas avec de mauvaises excuses : vous aviez une course à faire, votre répondeur est capricieux…

2. Anticipez

Comme pour tout entretien de recrutement, ne venez pas les mains dans les poches. Votre capacité à anticiper la rencontre, en vous renseignant sur les spécificités du poste, consolidera votre candidature. Essayez de deviner ce qu’on attend de vous en fonction du l’offre. Projetez-vous dans le poste, informez-vous sur l’entreprise, interrogez une connaissance qui travaille dans ce secteur… 
Montrez que vous avez fait l’effort de vous informer, voire de contourner certains obstacles. Dans le cas d’une annonce anonyme, utilisez tous les indices pour deviner de qui il s’agit. Prétexter que vous n’avez pas le nom de l’employeur ne sera pas une excuse... « Elle est où la curiosité ? Il est où l’esprit de conquête ? », grince Eric Hauptmann également auteur du livre "Le guide du candidat recruté".

3. Jouez la transparence

Le pire pour un cabinet de recrutement ? Le candidat qui dit oui à tout. Car sans éléments fiables à se mettre sous la dent, il ne prendra pas de risque. « On ne sait finalement pas ce qu’il pense », avertit Eric Hauptmann. N’oubliez pas que le consultant doit pouvoir ensuite argumenter sur vos points forts auprès de son client, à l’aide d’éléments factuels et précis. « Pour mettre le maximum de chances de votre coté, focalisez-vous sur vos compétences communes avec celles demandées pour le poste, en insistant sur les liens qui existent entre votre parcours et le projet de recrutement », explique Frédéric Cavalier, du cabinet Lynks Partner. 
La transparence est donc de mise pour bâtir une relation de confiance. D’autant qu’un cabinet peut vous proposer un autre poste ou garder votre CV pour plus tard s’il s’aperçoit que vous ne pourriez pas vous épanouir dans l’emploi en question. « Le consultant doit être considéré comme un allié, et non comme un adversaire. Plus le candidat nous donnera d’informations, meilleur sera notre retour et notre capacité de conseil. »

4. Sachez questionner

« Les candidats oublient qu’on les évalue aussi par les questions qu’ils posent », prévient Eric Hauptmann. Démontrez votre intérêt pour le poste et l’entreprise en interrogeant le consultant : 
- On aime => les questions sur la stratégie de l’entreprise, ses valeurs, ses perspectives de progression, l’évolution du poste…
- On aime moins => les questions basiques ou sans rapport avec le poste, celles qui portent sur les avantages sociaux, surtout si elles sont posées en début d’entretien.

5. Fixez la suite

Ne partez pas sans signer le bon de commande ! Une fois l’entretien terminé, validez avec le recruteur la suite des événements : qui appelle qui, et dans quel délai ? « Cela démontrera votre intérêt pour le job », observe Claude Baratay, gérant du cabinet Bream & Laanaia. 
Rien ne vous empêche d’envoyer un mail si vous devez apporter une nouvelle information. Vous marquerez un point. En revanche, abstenez-vous d’énumérer vos points forts, c’est un peu tard pour le faire ! Les flatteries et remerciements abusifs (vous avez aimé le café, la déco du bureau, les fauteuils de la salle d’attente) sont aussi à éviter.

 

Olivier Pierson © Keljob.com – Novembre 2009

Article source :http://www.keljob.com/conseils-emploi/chercher-un-emploi/conseils-entretien-dembauche/un-entretien-en-cabinet-soyez-pret.html

 

Tous droits réservés 2007 - 2012 - Solution RH - Mentions légales

Cabinet de recrutement - Coach en recherche d'emploi - Entretien d'embauche - Crise et emploi - Télétravail - Emploi des jeunes - Emploi et ecommerce - Bijou fantaisie
Bijoux fantaisie - Zoé Bonbon - Dear Charlotte - Flowers for Zoé - Les étoiles de Lily - Lila Conti - Marie Depaire - Nakamol - Sophie Deschamps Bijoux - My First Diamond
Un jour mon Prince - Tokyo Jane - Esther Bonté - Good work(s) - Bracelet fantaisie - Bracelet My First Diamond - Lili Shopping - Bracelet Zoé Bonbon - Stage eCommerce
Nikki B - CC Skye - Hipanema - Bracelet pour homme - Bijoux enfants - Manchette Hipanema - Foulard en soie - Entre 2 Rétros - Maillots de bain Hipanema - Housse Ipad
Kim&Zozi - Bague My First Diamond - Bracelet Vintage - Bagages pour Homme - Kim and Zozi - Anne Thomas Bijoux - Helles Paris - By Boe - Azuni - Mishky - Bracelet cuir pour homme - Hipanema pour homme - Bijou Homme - GoodWorks homme - foulard Homme - Speedometer Official - Bracelet Homme - ceinture Homme