Vers un nouveau critère de recrutement ?

- Couvrez-vous la bouche et le nez.

- Lavez vous les mains avec soin, savon et régulièrement.

- Evitez tout contact avec une personne contaminée.

En clair, en écoutant nos médecins, un entretien d’embauche devrait se dérouler de la manière suivante.

Ouvrez la porte sans toucher la poignée, de préférence avec le coude, le pied ou tout autre artifice possible ou attendez que quelqu’un d’autre ouvre la porte à votre place. Si jamais vous deviez ouvrir la porte vous-même demandez au plus vite à aller vous laver les mains au savon.

De retour, vous hésiterez à serrer la main du recruteur, qui ayant le même dilemme, analysera de tout façon que c’est votre incapacité à la prise de décision ou votre manque de personnalité qui est en cause. Pour peu que vous agissiez, retour au point d'eau pour un re-lavage des mains.

Bien entendu, n’oubliez pas de chercher une poubelle fermée pour jeter votre mouchoir en papier si l’envie de tousser ou d'éternuer vous prenait.

Bref un parcours du combattant ne vous mettant pas à l’aise dans une situation ou vous devriez vous préoccuper d’autres choses que de vous lavez les mains toutes les 2 minutes.

Pourtant certains ont trouvé la parade et parmi les curiosités vues dernièrement sur un CV, nous avons pu lire « Grippe A déjà contractée ».

En clair, finie la liste des personnels « indispensables » de la rentrée, plus d'inquiétude concernant l’arrêt maladie et le risque de contagion au reste de l’équipe. Voilà un collaborateur (H/F) fiable.

Mais c’est peut être là une première où le fait d’avoir contracté une maladie devient un critère « discriminatoirement positif ». A méditer.